Le vaste monde de l’ecommerce et son développement va de pair avec l’évolution du réseau, les nouveautés relatives à l’ecommerce étant, en effet, toujours à l’ordre du jour.

Tous ceux qui ont déjà commencé cette nouvelle aventure et tous ceux qui le feront prochainement pourraient avoir une vision différente de ce monde.

Effectivement, un bon nombre de nos lecteurs ont entrepris ce parcours, mais il subsiste d’autres personnes qui, au contraire, ne se sont pas encore aventurées dans cette nouvelle réalité qu’est la vente online, pour différentes raisons dont, principalement, le choix difficile de la juste plateforme ecommerce.

De cette décision dépendra tous vos choix futurs : chaque plateforme est différente l’une de l’autre et offre, par conséquent, plusieurs possibilités : de la graphique au SEO, des intégrations sur les différents Marketplaces, aux traductions automatiques dans plusieurs langues européennes et extra-européennes, en passant par les comparateurs de Prix et les intégrations avec les réseaux sociaux…

 

Personnellement, je pense qu’avoir la possibilité de gérer un magasin online en proposant vos propres articles ou services sur le réseau est vraiment une occasion à ne pas manquer, même si, hélas, l’on utilise des termes qui, en plus d’être nouveaux, sont très souvent compliqués. Cet impact initial est donc rendu traumatisant à cause de la terminologie utilisée.

Schermata 2014-05-22 alle 18.30.47

Dans cet article, j’essaierai de vous présenter successivement 6 termes pour lesquels il est indispensable de comprendre la signification, afin de gérer de manière plus tranquille votre propre site ecommerce.

Abandon et taux de rebond

 

 

 

Le premier terme (abandon) est utilisé pour décrire et identifier un visiteur qui abandonne un magasin avant d’avoir achevé la dernière action désirée par le gestionnaire du magasin online, en d’autres termes et dans votre cas, l’action d’acheter !

Ce terme n’est pas seulement utilisé pour les magasins online mais pour tous les sites internet car l’action que pourrait effectuer un visiteur pourrait être différente du processus d’achat d’un article ou d’un service. En effet, il peut s’agir d’une inscription à une Newsletter, du remplissage d’un formulaire de contact pour obtenir de plus amples informations ou également du téléchargement d’un devis, d’une fiche technique… Les actions que peuvent faire les utilisateurs sont donc multiples, tout dépend donc du site et de sa finalité.

Le taux de rebond (bounce rate) est le taux qui mesure ceux qui “rebondissent” rapidement sur votre site internet après avoir vu seulement une page.

Pour essayer d’être plus clair et spécifique, je vous laisse ci-dessous la définition de wikipedia qui réussit toujours à rendre plus simple les termes les plus complexes :

“Le taux de rebond (bounce rate en anglais) est le pourcentage d’internautes qui sont entrés sur unepage Web et qui ont quitté lesite après, sans consulter d’autres pages. (Ils n’ont donc vu qu’une seule page du site)

Un taux de rebond élevé peut révéler l’insatisfaction des visiteurs. Il peut cependant aussi indiquer que ceux-ci ont trouvé immédiatement ce qu’ils cherchaient et n’ont donc pas dû tâtonner sur le site, en particulier :

  • si celui-ci sert à fournir des références (horaires, histoire, géographie, économie,API, etc.)

  • ou s’il se donne une mission d’aiguillage.

On considère généralement qu’un visiteur a rebondi lorsque :

  • il a cliqué sur un lien externe

  • il a fermé l’onglet ou la fenêtre

  • il a tapé une nouvelle URL

  • il a cliqué sur ‘Précédent’ dans son navigateur et est ressorti du site

  • sasession a expiré (temps retenu en moyenne : 30 min)

Il existe plusieurs méthodes pour diminuer le taux de rebond, comme la modification d’ergonomie du site ou l’optimisation du contenu et des balises méta. Le taux de rebond est un facteur pris en compte par les moteurs de recherche, dont Google, qui voient en lui la pertinence du lien entre le mot clé envoyé et le site sur lequel l’internaute navigue : si l’internaute juge pertinent l’association du site avec le mot clé, celui – ci aura de grandes chances de naviguer au sein du site.”

Schermata 2014-05-23 alle 09.43.04

Conversion et taux de conversion

 

 

 

Dans le monde de l’ecommerce, le mot conversion est utilisé simplement pour décrire l’acte qui transforme un visiteur en client.

Cet acte requiert des informations spécifiques, citées ci-dessus dans la section sur le taux de rebond : effectuer un achat, remplir un formulaire, télécharger un devis…

Donc la personne qui ne complète pas ces actions et ne devient pas un client est défini comme visiteur.

Le taux de conversion (conversion rate), à la différence du taux de rebond, que ce soit dans le monde de l’ecommerce ou dans le monde de l’advertising online, est le pourcentage représentant le nombre total de visiteurs ayant complété l’action désirée sur un site internet. Il s’agit donc d’une conversion du visiteur en client.

Pour calculer le taux de conversion de votre magasin, il vous suffira de diviser les actions complétée par les visites uniques et multiplier le tout par 100.

Faisons un exemple : sur votre site sont passées environ 10000 personnes, mais seulement 200 visiteurs ont acheté quelque chose sur votre store, pour calculer le taux de conversion, il suffit de faire :

200/10000 X 100 = 2 % -> taux de conversion !

Schermata 2014-05-26 alle 18.25.59

Marketing des conversions

 

 

 

Si nous devions parler exclusivement de marketing conversion, nous pourrions rester tranquillement ici à en parler pendant des heures. Aujourd’hui je n’ouvrirai qu’une petite parenthèse pour vous exposer ce terme.

Le terme marketing conversion indique les techniques de marketing utilisées pour transformer et convertir un visiteur en client.

Prenons un exemple ordinaire : je suis un visiteur, je visite votre site, il me convainc, je décide de faire un achat d’un produit spécifique, mais par la suite, je ne termine pas ma commande. Vous vous retrouverez donc avec mon compte créé puisque j’ai déjà enregistré mes informations sur votre site mais mon panier incomplet et en attente, abandonné avant d’avoir procédé à l’achat.

Vous pourrez alors procéder au marketing conversion sans même savoir que vous êtes en train d’en faire car pour essayer de me convaincre, vous pourriez m’offrir une remise spéciale ou un code coupon en essayant de me stimuler et de me donner envie de devenir un vrai client, en complétant l’action d’achat que j’avais commencé auparavant.

L’entonnoir de conversion

 

 

 

L’entonnoir de conversion est un terme marketing online qui cherche à définir les différentes phases auxquelles l’utilisateur doit participer pour satisfaire un objectif déterminé sur le web, que ce soit un achat ou le gain d’un avantage, ce qu’auparavant, nous appelions action.

Imaginez maintenant être le gestionnaire d’un magasin online et pensez à combien d’actions l’utilisateur doit effectuer pour compléter l’achat et devenir client, et imaginez ces différentes phases comme si c’était un entonnoir.

C’est bon, vous l’avez en tête cet entonnoir ? L’entonnoir de conversion nous informe indicativement le pourcentage de perte ou d’abandon et nous fait comprendre les points sur lesquels nous devons nous améliorer en optimisant le procédé en question dans le but d’arriver à avoir la possibilité de convertir un nombre élevé de clients potentiels.

Imbuto_di_Conversione

Pour cet exemple, imaginons nous que pour compléter l’achat, il est nécessaire de procéder par étapes. Prenons pour exemple, ces quatre phases :

1) Accéder au site

2) Aller sur la page du produit

3) Ajouter l’article au panier

4) Payer le produit et attendre sa réception

Le nombre initial d’utilisateur est assez important car les personnes accédant à votre site sont nombreuses. Mais plus nous nous rapprochons du processus de paiement, plus les visiteurs qui quittent la page augmentent. Il existe ceux qui ne rentrent même pas sur la page du produit, ceux qui n’ajoutent même pas un article au panier et ceux qui abandonnent le magasin, après avoir choisi un article, sans procéder au paiement.

Dans cet exemple, nous nous rendons compte que le moment critique est la troisième étape (l’ajout d’un produit au panier) car il s’agit de la phase durant laquelle se perdent plus facilement les visiteurs, par rapport aux autres étapes.

Il est clair qu’il faut prendre cet aspect en considération car de nombreux visiteurs abandonnent le site lors de cette troisième étape, il faut donc, par conséquent, chercher à augmenter le rendement du site en essayant d’amener plus de visiteurs à finaliser l’achat.

Je pourrais vous donner des conseils en rapport aux différentes techniques de marketing mises en oeuvre dans ce cas, mais nous nous éloignerions du thème initial, nous y reviendrons donc plus tard dans un autre article. En attendant, vous pouvez lire des conseils sur la réalisation de la landing page, méthode très efficace pour convertir un visiteur en un véritable client.

Conclusion

 

 

 

J’espère avoir pu vous rendre les idées claires en vous définissant ces termes très utilisés dans ce domaine. N’oubliez pas qu’ils vous seront utiles dans tous les cas. Pourquoi ? Car ils vous aident énormément à évaluer votre site et à comprendre comment améliorer l’expérience du visiteur, dans le but de fidéliser l’individu et donc de baisser le taux de rebond et d’augmenter le taux de conversion.

Il subsiste cependant de nombreux termes que je n’ai pas expliqué dans cet article, vous pourrez trouver votre bonheur sur ce site vous proposant quelques définitions de mots liés au monde de l’ecommerce.

Avez-vous en tête d’autres termes pour lesquels vous n’avez pas la définition ?
N’hésitez pas à nous demander, notre équipe sera enchantée de pouvoir vous répondre !

RELATED POST

  • Maxpho 7 conseils pour mieux positionner votre ecommerce sur Google
    Nous avons choisi notre domaine et, bien avant encore, le type de produits que nous désirions vendre sur le web et sur notre boutique ecommerce. Mais une des choses qui nous a le plus inquiété est sans aucun doute l’indexage et le positionnement [...]
  • Schermata 2014-07-07 alle 17.13.40 Les erreurs de l’ecommerce
        Avec cette première image récapitulative, nous essaierons de comprendre les erreurs principales amenant un site ecommerce à avoir très peu de possibilités de développement et donc par conséquent, peu de trafic. Nous avions déjà [...]
  • AmazonCart-150x150 #AmazonCart : Acheter grâce à un hashtag sur twitter !
    Amazon, l’une des places de marché les plus connues au monde, s’est alliée à l’un des réseaux sociaux les plus importants actuellement : twitter. Ces deux colosses du monde du web, des partages et des achats online ont annoncé leur partena [...]
  • Schermata-2014-04-30-alle-18.28.18-150x150 L’art du Comment Marketing
      Avez vous déjà entendu parler du comment marketing ? C’est-à-dire de toutes les techniques dédiées principalement à l’optimisation, à l’élaboration, à la rédaction et à la gestion des différents commentaires sur le réseau ? [...]
  • quadrato-bianco-150x150 L’importance des images sur votre site ecommerce
    Commençons cet article par un dicton qui veut tout dire : “une image vaut mille mots”. Pensez à l’influence des images dans la communication de masse et essayez de vous imaginer une revue sans photos… Selon vous, les articles que nous écri [...]